Imagination, interprétation, révélation

De et par Katia Candolfi

Qui sommes-nous ?

L'école Pinocchio Théâtre a été fondée en 2004 afin d'apporter et d'exporter cet art chez les enfants.

Au fil du temps, nous nous sommes aperçus que cet art était mal connu et surtout paraissait inaccessible pour un grand nombre de personnes. Une évidence est née, donner une proximité, une facilité et avec le souci de faire passer le message que l'art de la scène est pour tout le monde, pour tous les âges et quelque soit la motivation de cette démarche. 

Nos motivations 

Pour qui ?

Les motivations sont diverses, les ateliers de théâtre permettent de développer la confiance en soi, prendre conscience de son corps qui est un outil fantastique, cela donne la possibilité de travailler en groupe, de partager ses idées, développer l'imagination et améliorer ou étoffer son expression orale.

Les cours d'improvisation s'adressent à toutes personnes qui aiment les challenges, qui veulent sortir de leur zone de confort, se prouver qu'elles peuvent se surpasser ou tout simplement, s'éclater, rire et passer des moments hors du commun.

Les cours d'impro

Katia Candolfi

Directrice, comédienne, metteur en scène, auteure et médiatrice culturel. Détentrice d'un CAS (Certificat d'Animation et médiation Théâtrale).

Qui suis-je - Katia Candolfi - Pinocchio-Théâtre.jpg

Depuis presque un demi-siècle, Katia Candolfi oscille et arpente l'art dramatique. Elle a commencé cet art en explorant diverses techniques, en les mettant en pratique, en utilisant toutes ses connaissances. Sa carrière débute à l'âge de 20 ans, dans une troupe semi-professionnelle, elle a expérimenté et travaillé sur les planches l'art de ce métier. Depuis lors, elle a travaillé avec plusieurs troupes en tant que comédienne ou metteur en scène. Vers l'âge de 30 ans, elle a commencé a enseigner aux enfants parallèlement à son métier de comédienne. Elle a fondé l'école Pinocchio Théâtre en 2004. À la suite de cela elle a créé et écrit des spectacles, mis en scènes des troupes de théâtre.

Coupures presses

Cliquez pour zoomer